Ré-apprivoiser son dressing

Confinement jour 30… Après l’incrédulité des premiers jours, l’angoisse, vient le temps de prendre ses marques et de trouver le « bon rythme » au cours de ces journées particulières.

Quand l’envie de « bien s’habiller » est reléguée au second plan

Décaler le réveil, profiter de l’odeur du café matinal… et prendre le temps de s’habiller. Je n’ai jamais eu pour habitude de passer des heures devant mon dressing à la quête de la tenue idéale pour aller travailler mais je dois avouer que j’ai rarement passé aussi peu de temps devant mon dressing ! Avec le confinement, l’envie de « bien m’habiller » est passée au second plan, le combo sweat/jogging étant privilégié.

J’ai travaillé pendant de longs mois à me constituer un dressing minimaliste, réfléchi à chaque pièce achetée de manière à les associer ensemble sans m’en lasser… bref je connais mon dressing sur le bout des doigts et ce qui m’a longtemps paru comme étant une bonne chose est peu à peu devenu un casse tête.

Je vous parlais il y a peu de l’ennui vestimentaire et comment y remédier… j’ai dû moi-même relire cet article pour me replonger dans les avantages d’un dressing minimaliste.

C’est comme si l’envie de m’habiller avait été reléguée au second plan… moi qui jusqu’ici était plutôt fière de mon dressing, je me sentais un peu désarmée devant un dressing peu rempli et à ne plus savoir comment casser cette routine vestimentaire en cette période de confinement. Pour autant hors de question de remplir mon dressing d’autant plus en ce moment. Alors il a bien fallu trouver des combines pour se ré apprivoiser ce dressing que j’aimais tant.

Comment faire revenir l’envie de s’habiller ? En ré-apprivoisant son dressing

Il fallait que je ré-apprivoise mon dressing et chacune de mes pièces pour renouveler mes looks. Et ce fut donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai repris mes pièces les unes après les autres, me rappelant ainsi pourquoi je les appréciais tant. Parce que même si avoir un dressing bien rempli peut être tentant en cette période et peut « vous rassurer » il n’en demeure pas moins un vrai casse tête le matin. Le seul moyen d’y remédier ? Triez (mais un vrai tri hein !), rangez et profitez de vos pièces c’est là le principal. Et si vos pièces fétiches doivent être le fameux combo sweat/jogging tant que vous êtes à l’aise avec, foncez.

Mais concrètement se réapproprier son dressing comment ça fonctionne ? On ne peut se réapproprier des pièces uniquement si celles-ci sont en quantité limitée. Comment se réapproprier des pièces par dizaine ? Impossible selon moi !  

Il faut donc trier… et vous débarrasser des pièces que vous ne portez plus et qui ne vous procure ainsi aucun plaisir, d’autant plus en cette période de confinement. Et si votre dressing déborde, il est fort à parier que vous trouviez des pièces dont vous ignoriez jusqu’ici l’existence.  

coup de cœur. Peu importe si vous les avez déjà mises et remises tant que vous vous sentez bien avec

Vous débarrasser de vos pièces ne veut pas dire jeter, vous pouvez les vendre sur des plateformes dédiées ou encore les donner à des associations (tout cela après le confinement il en va de soi)

Inutile de repousser le tri de votre dressing… ce confinement vous donne le temps nécessaire pour le faire, pour réfléchir à l’importance de chaque pièce dans votre dressing, de la place de chaque vêtement…

Et petite astuce… il est bien important pour visualiser chaque pièce de toutes les sortir de votre dressing (pour certaines ça risque de vous prendre du temps et de la place^^), de les trier par catégorie et par couleur. De ce fait cela vous donnera une plus grande visibilité sur les pièces que vous avez en trop grandes quantités et celles en revanche qui vous manque.

Associer les pièces pour une multitude de looks différents

Une fois cette grande étape franchie non seulement vous pourrez être grandement fiers de vous mais en plus vous y verrez, je n’en doute pas, bien plus clair. Mais ce n’est pas fini et c’est la partie que je préfère qui vous attend : les essayages et les associations de pièces. L’idée étant ainsi de pouvoir vous créer une multitude de looks différents avec le moins de pièces possibles. Impossible me dites vous ? Pas vraiment !

Dites-vous bien que ce qui fait la force de votre dressing n’est pas le nombre exorbitant de pièces qu’il comporte mais bel et bien sa qualité. En somme privilégier la qualité, l’intemporalité de vos pièces plutôt que leur quantité. Une pièce intemporelle et de qualité pourra bien plus facilement s’assembler avec d’autres pièces même de styles différents. Parce que votre pire ennemi (et quand bien même vous vous sentez bien en portant toujours le même pantalon) reste l’ennui vestimentaire.

Pour la plupart de nous, nous passons l’essentiel de nos journées enfermées chez nous, l’envie de faire un effort vestimentaire n’est donc pas toujours présente et on aurait envie de rentrer dans une routine vestimentaire qui aurait pour effet de nous déprimer davantage. Bien que je n’aime pas m’habiller de manière excessive surtout si je dois rester chez moi, je suis pour autant contente de varier mes looks et éviter à tout prix l’ennui vestimentaire.

Pour ce faire rien de plus simple : Miser sur des valeurs sûres.

Je me répète dans tous les articles de ce blog mais c’est bien là la base et par conséquent la meilleure façon de se réapproprier son dressing surtout dans une période dans laquelle nous sommes confinés chez nous. Et dans une période où les sorties extérieures se limitent au strict minimum autant vous dire que la liste des valeurs sûres est encore plus restreinte, histoire de vous faciliter encore plus la tâche ^^

Les basiques, les valeurs sûres (surtout en cette période de confinement !) 

Le jogging : Oui oui je place le jogging tout en haut de cette liste. Car le jogging est un très bon basique qui, non, ne fait pas toujours « sac à patate » loin de là ! Associé à un haut sobre, à une belle chemise il peut donc devenir votre meilleur allié du moment

La chemise : C’est la pièce phare de mon dressing, impossible de m’en passer tellement elle s’associe avec n’importe quelle pièce : une jupe, un jean, un jogging… simple mais toujours chic.

Le short en jean : un indémodable et mon chouchou du moment. Vous n’êtes certainement pas passées à côté, il fait chaud très chaud en ce moment et le short en jean est la valeur sûre pouvant s’associer avec un t-shirt basique ou une chemise blanche.

Développer sa créativité

Je ne suis pas la reine de la créativité surtout en matière de mode. J’aime les pièces aux couleurs neutres, les coupes simples et me dirige la plupart du temps vers des pièces passe partout, indémodables. Mais je laisse parfois mon esprit vagabonder vers une certaine… créativité. Oui j’aime parfois l’idée de détourner des pièces, de les assembler avec d’autres pièces qui a-priori ne vont pas forcément ensemble ou encore de les customiser afin de leur donner une seconde vie. Le meilleur exemple (pas tellement créatif je vous l’accorde) est de couper mes jeans levis pour en faire des shorts ou encore de couper les bas de mes pantalons pour les ajuster en 7/8eme. Dites vous que vous ne perdrez rien à customiser des pièces que vous ne portez plus.

Confinement jour 30… nous avons donc fait la moitié du chemin, le temps peut vous paraitre long (tout comme moi) et l’envie de ne rien faire peut être tentant tout comme l’envie de ne faire aucun effort vestimentaire. Alors bien évidemment vous avez tout à fait le droit de ne pas faire l’effort de vous « pimper » tous les jours (et fort heureusement) mais à vous de trouver un juste milieu pour trouver des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise afin de démarrer la journée du bon pied. Et vous avez désormais quelques astuces pour vous réapproprier votre dressing ^^

Partager:

Réinventer ses pièces pour éviter l’ennui vestimentaire

Si vous avez déjà succombé au dressing minimaliste ou si vous êtes en passe de le faire sachez que vous passerez par de nombreuses émotions et périodes de doutes. Oui c’est assez bizarre de commencer un article de cette manière mais non tout n’est pas toujours rose et le minimalisme ne fait pas exception.

J’ai connu des périodes de doute ces dernières semaines et c’est cela que je voulais partager avec vous. Avoir un dressing minimaliste n’est pas simple, le garder l’est encore moins. L’ennui vestimentaire, voilà pour moi l’ennemi premier du dressing minimaliste. Aujourd’hui nous allons donc voir comment réinventer ses pièces, ses basiques pour composer plusieurs looks et ainsi éviter l’ennui vestimentaire.

L’ennui vestimentaire : C’est quoi ?

Par définition est ennuyant « ce qui donne l’impression de vide, de lassitude causée par une occupation monotone ou sans intérêt ». L’ennui vestimentaire c’est donc la monotonie en quelque sorte. Moi qui me lasse de beaucoup de choses sans pour autant que celles-ci soient monotones je peux vous assurer que j’ai été plus d’une fois touchée par l’ennui vestimentaire ! Au-delà de l’envie de renouveler ma garde robe, de me faire plaisir en m’achetant de nouvelles pièces il a fallut que je repense entièrement ma façon de consommer mais aussi de m’habiller. Et paradoxalement je ne me suis jamais autant lassé de pièces qui sortaient de l’ordinaire justement. C’est paradoxal me direz vous ? Mais pas tant que ça finalement ! Vous connaissez toutes le coup de cœur pour une pièce atypique que vous n’avez pas encore dans votre dressing ? La pièce atypique parce que la couleur est un peu trop flashy, la coupe est un peu plus bouffante que les autres pièces et j’en passe. Et bien je vous fait le pari que c’est sur ce type de pièces que l’ennui arrivera le plus rapidement. L’ennui parce qu’il vous sera difficile de mixer cette pièce, l’ennui parce que celle-ci se démodera (trop) rapidement… ou l’ennui parce qu’à force de la porter vous ne pourrez plus la voir en peinture.

Je me suis lassée bien souvent des pièces que j’avais acheté sur un coup de tête et qui ne me plaisait plus au fil du temps ou également des pièces que je ne savais pas mettre en valeur, que j’avais porté trop souvent… Mais y a-t-il une solution pour éviter l’ennui vestimentaire, mettre et remettre ses vêtements avec plaisir et se sentir bien dedans ? OUI ! Miser sur de bons basiques

Trouver de bons basiques

Je me répète mais il nécessaire voire primordial que vous définissiez et trouviez de bons basiques dont vous ne vous lassiez pas. Si tel est le cas rien ne sert de culpabiliser et bien au contraire faites de ces basiques une force future pour vous créer des looks différents et toujours intemporels. Alors sur quels basiques miser ?

  • La chemise : C’est LE basique par excellence que vous pouvez porter avec TOUT. Elle a d’ailleurs fait l’objet d’un article à elle toute seule c’est pour dire ! Avec des jupes, un jean, un pantalon plus classique vous ne pouvez pas vous tromper. La chemise est la pièce à avoir !
  • Les baskets blanches : C’est l’une des pièces que je porte le plus souvent également et dont je n’hésite pas à porter encore et encore. Avec un slim, une robe, été comme hiver là encore une vraie valeur sûre.
  • Le slim : J’apprécie davantage les jeans que les robes ou les jupes mais pas question de porter n’importe quel pantalon. Un slim sinon rien ! Une coupe indémodable qui élance la silhouette (team petite !)
  • Un sac noir : Et pour compléter ce beau trio de basiques je demande le sac. J’apprécie les beaux sacs et c’est un vrai plaisir de pouvoir les mixer avec des pièces de mon dressing afin de créer plusieurs styles

Non, porter plusieurs fois les mêmes pièces n’est pas grave (loin de là)

Je me suis longtemps creuser la tête chaque dimanche pour savoir ce que j’allais porter à compter du lundi et pour cela hors de question de porter les mêmes vêtements d’une semaine à l’autre ! Je préparais donc mes looks pour les deux semaines à venir et hors de question de porter deux fois la même blouse ou la même robe. J’en ai fait du chemin depuis… Mieux que d’arrêter de me creuser les méninges chaque dimanche soir je prends un réel plaisir à porter mes vêtements semaines après semaines et réinventer mes pièces.

Je vous mentirais si je vous disais qu’on pouvait changer sa façon de consommer en un claquement de doigts. Quand j’ai commencé à me diriger vers un dressing minimaliste j’ai compris (et accepté) que je n’allais pas pouvoir tenir deux semaines avec une tenue différente chaque jour et chaque semaine. Il a donc fallut être organisée… et inventive. Oui parce que c’est aussi ça la mode : réinventer ses pièces et créer des looks à l’infini (ou presque).

Alors non porter plusieurs fois les mêmes vêtements n’est pas grave et c’est même challengeant. Passé cette appréhension vous allez vraiment apprécier (re)découvrir vos vêtements en les associant avec d’autres pièces. Et c’est en misant sur les basiques dont je parlais plus haut que le défi sera réussi haut la main. Les bons basiques peuvent être mixer entre eux très facilement et vous ne vous rendrez même plus compte que vous avez porté plusieurs fois la même pièce.

Bien mixer ses basiques

Les basiques il n’y a rien de mieux ! Et quand les basiques sont bien choisi dites vous que vous avez fait la moitié du chemin. Mixer de très beaux basiques ensemble ne peut faire de que beaux looks. Pour ma part j’adore porter mes pièces préférées, celles dans lesquelles je me sens bien et j’aime encore plus les porter différemment au fil des looks.

Il y a plein de façon de porter ses basiques d’une manière différente : Une robe peut faire un look complètement différent selon si elle est portée avec une paire de boots ou une paire de baskets, des collants pour l’hiver ou en jambes nues pour les jours plus chauds.

Il en est de même avec un jean noir, il peut faire un look très classique s’il est porté avec une chemise blanche et une paire d’escarpins ou au contraire un look très rock avec une paire de boots et un blazer noir.

Je pense que vous avez compris le principe mais l’idée principale est de vous réapproprier chacune des pièces de votre dressing et de chacune les apprécier. Le meilleur moyen donc de ne pas vous lassez de votre dressing minimaliste !

Partager:

Pourquoi privilégier l’achat de seconde main ?

La semaine dernière je vous expliquais pourquoi je boycottais peu à peu la fast fashion. Vous avez été nombreuses à réagir au sujet de cet article mais aussi de la photo choisie pour appuyer ce sujet… celle de mon dernier achat qui a suscité bien des questions.

Depuis quelques mois je tends vers un dressing minimaliste et privilégie par conséquent une consommation qualitative plutôt que quantitative. J’acquière donc de belles pièces (de marques ou non) souvent beaucoup plus chères que celles proposées par la fast fashion. Pour autant et même si j’apprécie les jolies pièces et aussi belles et qualitatives soient-elles je privilégie autant que je peux l’achat de seconde main.

Je souhaitais donc par le biais de cet article vous parler de ce mode de consommation nouveau pour moi mais qui s’est énormément développé ces dernières années

La seconde main : définition

J’effectue désormais la plupart de mes achats en « seconde main » et cette dernière demande alors un petit éclairage. L’achat de « seconde main » permet donc d’obtenir ou d’utiliser une chose alors que celle-ci a déjà été possédée par une autre personne. Autrement dit, avoir quelque chose de seconde main signifie avoir une pièce d’occasion et qui a déjà servie « dans une autre vie ».

Mes débuts vers ce nouveau mode de consommation

On me demande régulièrement comment j’en suis arrivée à acheter quasiment uniquement de la seconde main. Je vous dirai tout d’abord que ça s’est fait un peu sur le tard et un peu par hasard. Je n’ai pas honte de le dire, si j’étais convaincue de me diriger vers un dressing minimaliste, je l’étais beaucoup moins sur le fait de franchir le cap sur l’achat d’occasion. La raison ? Pour être honnête le fait de porter des vêtements déjà portés par d’autres me rébutait quelque peu… de ce que je me souvienne j’avais toujours été habituée à acheter mes vêtements en boutique (qui à priori n’avaient jamais été portés), à les laver une fois acheté et à les ranger dans mon dressing. Je comprends les à priori sur ce mode de consommation et sachez que je les ai partagés pendant très longtemps !

Si je pouvais vous donner un conseil pour les plus réfractaires ça serait d’y aller doucement. De commencer par des achats simples tels que des accessoires (colliers, bracelets) ou des sacs… et d’élargir vers des pièces un peu plus personnelles.

Pourquoi privilégier la seconde main

Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à me diriger vers la seconde main et il y a également plein d’avantages à cela.

  • Protéger l’environnement : C’est l’avantage premier quand on consomme d’occasion, préserver la planète. Rien d’étonnant quand on sait que l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes. Acheter de la seconde main c’est donc une manière de limiter notre empreinte écologique et surtout de résister et de dire non aux industries trop gourmandes en ressources naturelles

  • Donner une seconde vie aux vêtements : à l’heure où nous avons la (mauvaise) habitude à nous lasser de tout et à succomber à toutes les tendances on aurait pu penser qu’une courte vie s’offrirait à nos vêtements… Mais il n’en est rien bien au contraire. Quoi de plus beau que de donner une seconde vie à des pièces en se les appropriant d’une façon différente et de leur faire traverser les années et les générations ?

  • Faire des économies : c’est un atout majeur dans l’achat de seconde main et ça peut peser réellement en faveur de ce mode consommation (sans peser sur votre porte monnaie). L’achat de seconde main est bien souvent moins onéreux qu’acheter du neuf et vous permet ainsi de vous acheter des pièces que vous n’auriez pas acheté en boutique à plein tarif. Ce fut mon cas récemment avec mon pull Acné Studio que je voulais depuis des mois mais à 340€ le pull et même à une qualité aussi incroyable soit-elle ce n’était pas envisageable de mettre aussi cher dans une pièce. Avec un peu (beaucoup) de patience j’ai réussi à l’avoir à un prix raisonnable en « seconde main » alors que celui-ci n’avait été porté qu’une seule fois.

Mais avant de faire des bonnes affaires avec l’achat de seconde main et si j’ai un conseil à vous donner : soyez patient

Les inconvénients de la seconde main (oui il y en a)

Désolée de plomber l’ambiance au moment où vous alliez sûrement être pleinement convaincue de l’achat de seconde main mais je me devais également de pointer les petits (tout petits) inconvénients de ce mode de consommation.

  • La patience : Contrairement à la fast fashion, acheter en seconde main s’apparente à la slow fashion, autrement dit pour réaliser de bonnes affaires et acheter ce dont vous avez réellement besoin il faudra vous armer de patience. Croyez moi la satisfaction finale n’en sera que meilleure ! Il ne s’agit pas là de vous jeter sur la première pièce venue sous prétexte qu’elle est moins chère et que vous ne craignez rien. Bien au contraire l’achat de seconde main nécessite selon moi que vous ayez bien réfléchis à vos envies et à vos besoins (réels) en amont. Il vous faudra à partir de là scruter les bonnes affaires et comparer les articles proposés.

  • Accepter de se tromper : je le disais l’achat d’occasion demande au préalable d’avoir une idée bien précise de vos envies et vos besoins afin de cibler au mieux votre futur achat. Mais après avoir pris toutes ces précautions vous n’êtes pas à l’abri… d’un échec surtout si vous achetez sur des plateformes internet. Ça m’est arrivé plus d’une fois en achetant sur Vinted notamment, les photos étaient très alléchantes, le vêtement paraissait incroyable, vous l’avez attendu, désiré et finalement à réception ce n’était plus trop ça ! La faute à des photos un peu mensongères, à l’état pourtant indiqué « très bon état » mais qui n’en est rien ou encore à un vêtement bien qu’aussi beau soit-il ne vous met pas en valeur. Ça arrive, c’est le « jeu » en achetant sans avoir vu le produit avant.

Attention à ne pas tomber dans la sur consommation

Et je terminerai cet article sur une note un peu plus contrastée. Alors oui l’achat de seconde main c’est top à condition de ne pas tomber dans la sur-consommation sous prétexte que les pièces achetées sont moins chères. Il m’arrive d’acheter de la seconde main mais de moins en moins régulièrement puisqu’aujourd’hui j’ai déjà un dressing bien garni et je ne souhaite pas l’alourdir de vêtements dont je n’aurai pas pleinement besoin. Car c’est bien là le danger de ce nouveau mode de consommation : se créer des besoins inutiles.

L’achat de seconde main est un mode de consommation mais il n’est en aucun cas un prétexte de sur-consommation (enfin dans mon cas), il me parait donc essentiel de rappeler qu’il nécessite une bonne dose de patience, nécessite également de rester raisonnable dans ses achats car la satisfaction d’avoir acheté une très belle pièce d’occasion à un prix juste n’en sera que meilleure.

Partager: