Pourquoi est-ce parfois difficile de respecter les règles du minimalisme

Qui n’a jamais fauté en matière de shopping et a toujours respecté les règles et bonnes résolutions fixées 6 mois, 3 semaines ou encore 2 jours plus tôt ? Si vous faites partie de cette minorité alors cet article n’est pas fait pour vous !

J’ai souvent comparé le dressing minimaliste à un régime : vous êtes remplie d’une grande motivation, vous mangez équilibré, faites attention à ce que vous mangez (peut-être un peu trop) et un jour sans prévenir, le craquage ! Tellement soudain que vous êtes incapable de rectifier le coche et vous reportez les efforts au lendemain (ou aux jours prochains) au risque de mettre à mal tous vos efforts précédents.

C’est un peu ça le dressing minimaliste ! Qui l’eu cru…rédiger un article sur le manque de motivation, l’envie disparue… à peine 6 mois après avoir débuter mon dressing minimaliste ? Sûrement pas moi mais à la fois cet article était tellement prévisible qu’il ne m’étonne pas tellement.

Cet article ne se veut pas alarmant, loin de là. Il décrit la réalité, la VRAIE. La routine avec tout son package qui va avec… le dressing minimaliste ça rassure, ça ne bouscule pas nos habitudes mais à la fois ça peut entrainer de la lassitude et une certaine forme d’ennui. Vous dire que passer au minimalisme est un long fleuve tranquille serait vous mentir mais comme à chaque fois après la pluie le beau temps.

L’ennui et l’envie de renouveau

Le mois de Septembre 2019 a été celui du changement dans mon dressing. L’envie de changer ma manière de consommer et éviter à tout prix la sur-consommation en matière de shopping. Il y a peu je vous écrivais un article sur comment réinventer ses pièces pour éviter l’ennui vestimentaire. Mais qu’en est-il 6 mois plus tard ? Il semblerait que ces conseils (même s’ils sont toujours d’actualité et toujours efficaces !) ne font pas exceptions à quelques modifications. Alors que s’est-il passé en 6 mois ? Une routine bien installée et l’envie régulière de changer quelques pièces de son dressing. Et je pense bien que c’est ce que j’appréhendais le plus tout en sachant pertinemment que ce moment allait forcément arriver un jour (mais peut être pas aussi tôt).

Et sans vouloir trop m’avancer et parler au nom de toutes, je lance les paris que cette situation est loin d’être isolée… Mais alors que faire ? Se résoudre à se dire qu’il y a plus grave et lâcher prise. Même avec tous les basiques du monde dans son dressing si vous voulez vous faire plaisir avec une pièce unique : Faites le !

L’épreuve des soldes

Je m’étais promis de ne pas craquer pendant les soldes, ou tout du moins de craquer si ça en valait le coup et surtout d’acheter que des pièces utiles. Et même si ce dernier critère a été respecté avec brio, les soldes d’hiver se sont avérées être une vraie épreuve pour mon dressing et mon portefeuille…

Outre le fait d’avoir cédé à la tentation j’ai de nouveau rempli mes placards… moi qui avait eu tant de mal à les vider et à faire de la place, il n’aura fallut que quelques semaines (ou quelques jours) pour anéantir des mois d’effort. Je me laisse donc quelques semaines pour voir si chacune de mes pièces se font une vraie place dans mon dressing et le cas échéant, certaines seront vendues. Je ne remets pas à mal mon envie d’un dressing minimaliste et ne souhaite pas agrandir mon dressing pour rien.

L’envie de suivre la mode

Même si l’avantage premier d’un dressing minimaliste est de miser sur des pièces basiques et intemporelles de manière justement à éviter la lassitude il peut arriver de se faire influencer par le dernier article à la mode. Moi qui ne mets rarement les pieds dans des enseignes de fast fashion je dois bien avouer que certaines pièces m’ont fait de l’œil. Et les réseaux sociaux n’ont rien arrangé loin de là. L’idée n’est pas de ne plus naviguer sur instragram ou sur pinterest mais de les utiliser avec parcimonie. Quant à l’envie de suivre la mode… il parait difficile de lutter mais pour autant pas question de craquer sur la 1ère pièce venue. Craquer oui (parce qu’on se le dise ça fait du bien au moral) mais craquer utile et miser sur des pièces à la mode certes mais suffisamment classique pour les porter en imaginant plusieurs looks et éviter ainsi un achat impulsif.

Partager:

Passer l’hiver au chaud

Janvier où comment passer dans le dur de l’hiver, affronter le froid et avoir toutes les peines du monde à sortir de chez soi…

Vous avez surement au préalable préparé votre corps et votre peau à l’aide de remèdes de grand mères (ou pas) mais connaissez-vous les petites astuces toutes simples pour passer l’hiver au chaud sans pour autant rester confiné chez vous ?

Le t-shirt thermique

Fini les t-shirt Damart de grand-mère, ils se veulent désormais élégants et furieusement stylés. Et par-dessus tout, qu’est-ce qu’ils tiennent chaud !

Invisibles sous n’importe quels vêtements ils vous tiendront chaud pour toute la journée. A porter sous n’importe quels vêtements (chemises, pull, robe…) ils se déclinent sous différentes formes et existent pour affronter différents seuils de froid.

La doudoune ultra légère

Aussi efficace et pourtant pas plus encombrant que le t-shirt thermique, la doudoune ultra légère est l’allié parfait de vos journées d’hiver. A porter seule sous un manteau elle finira parfaitement un look pour un style décontracté (mais pas moins chic).

Manches longues ou manches courtes, à vous de voir !

Une écharpe toute douce

Il parait évident de ne pas sortir dehors sans une écharpe en temps de grand froid mais pour autant quelle écharpe privilégier ? Confortable et douillette à souhait, l’écharpe (en plus de tenir chaud) peut facilement devenir un accessoire de mode à part entière.

Le pull en laine et mohair

Envie de vous glisser dans un pull douillet cet hiver ? Impossible de passer à côté d’un pull en laine et en mohair, c’est la tendance qui ne prend pas une ride hiver après hiver. Près du corps ou au contraire loose, il est l’atout charme de vos hivers.

Partager:

Quid d’un achat réussi

La période de fêtes est pour moi propice à faire le bilan de l’année écoulée, faire le point sur les choses négatives tout comme les choses positives de ces 12 derniers mois en prenant soin de terminer l’année sur une note positive en rayant de ma wishlist l’article convoité pendant 1 an (voire plus).

J’ai à cœur de m’en tenir à l’objectif que je me suis fixée cette année c’est-à-dire une consommation plus raisonnée et plus raisonnable mais je m’accorde un « craquage », un achat qui viendra boucler cette année en beauté. J’avais en tête l’achat de deux pièces qui étaient sur ma wishlist bien avant que 2019 démarre et j’avais donc pour souhait de me les offrir toutes les deux. Mais vous vous doutez bien… Entre ce que l’on souhaite et la réalité…

L’achat de ma première pièce s’est faite sans l’ombre d’un doute, je souhaitais ce sac depuis trop longtemps, j’ai réfléchis à tous les looks été comme hiver avec, j’ai passé quasiment 2h en boutique pour être SURE ET CERTAINE de mon choix. Un achat quasi parfait en bref

Et avant de rayer la deuxième pièce de ma wishlist (comme un mauvais pressentiment peut être) j’ai eu la bonne idée… enfin j’ai eu l’idée de VOUS interroger et vous laisser la parole sur la qualité de cette pièce. Sur la qualité du bracelet Knot de la maison Celine pour être plus précise. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’article en question est sorti de ma wishlist bien plus vite que prévu et non pas parce que je l’ai acheté mais parce que je me suis tout simplement résignée à ne pas l’acheter.

Après cette longue (très, trop longue) intro, c’est l’objet de cet article : comment se résigner à ne pas acheter une pièce et ceci pour des raisons qui peuvent être différentes ou en d’autres termes comment être sure et certaine que son achat est le bon ?

Prendre le temps de vouloir REELLEMENT une pièce

Ça ne me paraissait pas franchement naturel il y a encore 6 mois de ça pour l’impatiente que je suis mais si j’ai vraiment appris une chose ces derniers temps c’est qu’il faut savoir apprécier chaque achat. Et en prenant son temps pour franchir le pas vers l’achat de la pièce tant convoitée j’ai appris une deuxième chose : Cette envie peut partir aussi vite qu’elle est arrivée ! (non mais #LOL il y a encore deux mois de ça j’étais prête à tuer et à mettre une petite fortune dans un sac mais en fait non après réflexion je peux parfaitement vivre sans). Ça fait mal hein ? Mal de se dire qu’on est passé pas loin d’un achat qu’on allait regretter pendant des mois ?

Alors dites-vous quand même que l’erreur est humaine mais si vous pouvez l’éviter c’est bien mieux.

Et alors que faire si après des mois et des mois de réflexion, des mois à regarder sa pièce chérie derrière la vitrine, l’envie de l’avoir dans votre dressing est toujours présente ? Je pense qu’à partir de ce moment-là libre à vous de craquer et de vous faire plaisir.

Bien choisir son moment lors de l’achat

Tout achat d’une pièce que vous convoitez depuis de long mois est important d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une pièce pour laquelle vous avez économisé pour vous l’offrir. Il est alors primordial de bien choisir « son moment » pour faire de son achat un moment précieux et voir dans votre pièce tous les bons souvenirs que celle-ci vous rappelle.

Pour ma part j’ai pour principe de TOUJOURS acheter une belle pièce quand le « mood » y est. Je n’achète pas une pièce pour me consoler mais parce que je suis d’humeur propice à me faire un beau cadeau qui me rendra heureuse à l’instant T et pour les jours, mois et années à venir.

Oubliez donc achat en période de stress, de contrariété et j’en passe… non seulement vous allez dépenser votre argent lors d’une période qui n’y est pas propice et pire encore votre cadeau vous rappellera sans cesse ce « mauvais mood » quand vous l’aviez acheté. Je crois que c’est la pire situation.

Se faire influencer mais pas trop

Quand bien même suis-je assez grande pour décider de mes achats et d’être sûre que je ne me trompe pas, je demande régulièrement l’avis de mes proches et regarde bien souvent (à tort ou à raison) les avis sur internet ou les réseaux sociaux. Car à plus d’une reprise ce sont ces derniers qui m’ont influencés. Attention attention…les réseaux ne doivent pas pour autant guider vos achats surtout quand la pièce convoitée coûte une petite fortune. Alors comment faire pour continuer à découvrir de sublimes pièces sans pour autant qu’Instagram ou les autres réseaux vous submergent sans cesse de nouveautés ? Prendre du recul bien évidemment et vous demander si vous auriez craqué par vous-même sur cette pièce. Malheureusement pas toujours facile de se persuader que vous avez fait votre choix sur LA pièce idéale de façon totalement objective en étant pas influencée par un tiers.

J’ai un bon nombre de fois (et encore maintenant) été influencée par les réseaux, par un look vu sur Instagram et même si ce réseau m’a fait découvrir des marques et des pièces incroyables il m’a tout de même fait faire des achats inutiles.

Le meilleur conseil à donner serait donc de prendre du recul sur tout ce que vous voyez sur les réseaux en ayant bien en tête que céder à toutes les tentations en matière de mode n’est pas toujours la bonne solution

Accepter qu’une pièce ne soit pas faite pour vous

C’est sûrement l’étape la plus difficile quand vous craquez sur une pièce et que toutes les étapes mentionnées ci-dessous ont été validées. Comment renoncer à la pièce parfaite ? (ou tout du moins la pièce parfaite sur le papier).

Comme je vous le disais en introduction, j’ai dû renoncer à la pièce que j’avais mis dans ma wishlist depuis des mois, que j’avais imaginé avec tous les looks possibles sans l’ombre d’une fausse note… mis à part sa qualité désastreuse bien évidemment…

Même la pièce la plus parfaite à vos yeux ne vous est pas assuré de vous convenir à 100%, triste et cruel certes mais croyez-moi mieux vaut ne pas s’acharner.

Et alors si toutes les cases ont été cochées pourquoi cette pièce ne serait-elle pas faite pour nous ? Qualité mauvaise, mise en valeur moyenne… autant de raisons plutôt efficaces pour ne pas franchir le pas vers l’achat !

Dites vous alors qu’il est préférable de renoncer à un achat que vous aurez regretté à terme et vous concentrer sur un coup de cœur qui vous conviendra davantage.

Partager:

Réinventer ses pièces pour éviter l’ennui vestimentaire

Si vous avez déjà succombé au dressing minimaliste ou si vous êtes en passe de le faire sachez que vous passerez par de nombreuses émotions et périodes de doutes. Oui c’est assez bizarre de commencer un article de cette manière mais non tout n’est pas toujours rose et le minimalisme ne fait pas exception.

J’ai connu des périodes de doute ces dernières semaines et c’est cela que je voulais partager avec vous. Avoir un dressing minimaliste n’est pas simple, le garder l’est encore moins. L’ennui vestimentaire, voilà pour moi l’ennemi premier du dressing minimaliste. Aujourd’hui nous allons donc voir comment réinventer ses pièces, ses basiques pour composer plusieurs looks et ainsi éviter l’ennui vestimentaire.

L’ennui vestimentaire : C’est quoi ?

Par définition est ennuyant « ce qui donne l’impression de vide, de lassitude causée par une occupation monotone ou sans intérêt ». L’ennui vestimentaire c’est donc la monotonie en quelque sorte. Moi qui me lasse de beaucoup de choses sans pour autant que celles-ci soient monotones je peux vous assurer que j’ai été plus d’une fois touchée par l’ennui vestimentaire ! Au-delà de l’envie de renouveler ma garde robe, de me faire plaisir en m’achetant de nouvelles pièces il a fallut que je repense entièrement ma façon de consommer mais aussi de m’habiller. Et paradoxalement je ne me suis jamais autant lassé de pièces qui sortaient de l’ordinaire justement. C’est paradoxal me direz vous ? Mais pas tant que ça finalement ! Vous connaissez toutes le coup de cœur pour une pièce atypique que vous n’avez pas encore dans votre dressing ? La pièce atypique parce que la couleur est un peu trop flashy, la coupe est un peu plus bouffante que les autres pièces et j’en passe. Et bien je vous fait le pari que c’est sur ce type de pièces que l’ennui arrivera le plus rapidement. L’ennui parce qu’il vous sera difficile de mixer cette pièce, l’ennui parce que celle-ci se démodera (trop) rapidement… ou l’ennui parce qu’à force de la porter vous ne pourrez plus la voir en peinture.

Je me suis lassée bien souvent des pièces que j’avais acheté sur un coup de tête et qui ne me plaisait plus au fil du temps ou également des pièces que je ne savais pas mettre en valeur, que j’avais porté trop souvent… Mais y a-t-il une solution pour éviter l’ennui vestimentaire, mettre et remettre ses vêtements avec plaisir et se sentir bien dedans ? OUI ! Miser sur de bons basiques

Trouver de bons basiques

Je me répète mais il nécessaire voire primordial que vous définissiez et trouviez de bons basiques dont vous ne vous lassiez pas. Si tel est le cas rien ne sert de culpabiliser et bien au contraire faites de ces basiques une force future pour vous créer des looks différents et toujours intemporels. Alors sur quels basiques miser ?

  • La chemise : C’est LE basique par excellence que vous pouvez porter avec TOUT. Elle a d’ailleurs fait l’objet d’un article à elle toute seule c’est pour dire ! Avec des jupes, un jean, un pantalon plus classique vous ne pouvez pas vous tromper. La chemise est la pièce à avoir !
  • Les baskets blanches : C’est l’une des pièces que je porte le plus souvent également et dont je n’hésite pas à porter encore et encore. Avec un slim, une robe, été comme hiver là encore une vraie valeur sûre.
  • Le slim : J’apprécie davantage les jeans que les robes ou les jupes mais pas question de porter n’importe quel pantalon. Un slim sinon rien ! Une coupe indémodable qui élance la silhouette (team petite !)
  • Un sac noir : Et pour compléter ce beau trio de basiques je demande le sac. J’apprécie les beaux sacs et c’est un vrai plaisir de pouvoir les mixer avec des pièces de mon dressing afin de créer plusieurs styles

Non, porter plusieurs fois les mêmes pièces n’est pas grave (loin de là)

Je me suis longtemps creuser la tête chaque dimanche pour savoir ce que j’allais porter à compter du lundi et pour cela hors de question de porter les mêmes vêtements d’une semaine à l’autre ! Je préparais donc mes looks pour les deux semaines à venir et hors de question de porter deux fois la même blouse ou la même robe. J’en ai fait du chemin depuis… Mieux que d’arrêter de me creuser les méninges chaque dimanche soir je prends un réel plaisir à porter mes vêtements semaines après semaines et réinventer mes pièces.

Je vous mentirais si je vous disais qu’on pouvait changer sa façon de consommer en un claquement de doigts. Quand j’ai commencé à me diriger vers un dressing minimaliste j’ai compris (et accepté) que je n’allais pas pouvoir tenir deux semaines avec une tenue différente chaque jour et chaque semaine. Il a donc fallut être organisée… et inventive. Oui parce que c’est aussi ça la mode : réinventer ses pièces et créer des looks à l’infini (ou presque).

Alors non porter plusieurs fois les mêmes vêtements n’est pas grave et c’est même challengeant. Passé cette appréhension vous allez vraiment apprécier (re)découvrir vos vêtements en les associant avec d’autres pièces. Et c’est en misant sur les basiques dont je parlais plus haut que le défi sera réussi haut la main. Les bons basiques peuvent être mixer entre eux très facilement et vous ne vous rendrez même plus compte que vous avez porté plusieurs fois la même pièce.

Bien mixer ses basiques

Les basiques il n’y a rien de mieux ! Et quand les basiques sont bien choisi dites vous que vous avez fait la moitié du chemin. Mixer de très beaux basiques ensemble ne peut faire de que beaux looks. Pour ma part j’adore porter mes pièces préférées, celles dans lesquelles je me sens bien et j’aime encore plus les porter différemment au fil des looks.

Il y a plein de façon de porter ses basiques d’une manière différente : Une robe peut faire un look complètement différent selon si elle est portée avec une paire de boots ou une paire de baskets, des collants pour l’hiver ou en jambes nues pour les jours plus chauds.

Il en est de même avec un jean noir, il peut faire un look très classique s’il est porté avec une chemise blanche et une paire d’escarpins ou au contraire un look très rock avec une paire de boots et un blazer noir.

Je pense que vous avez compris le principe mais l’idée principale est de vous réapproprier chacune des pièces de votre dressing et de chacune les apprécier. Le meilleur moyen donc de ne pas vous lassez de votre dressing minimaliste !

Partager:

Baskets… Mon amour

Je pourrai leur faire une déclaration tellement je les aime. Moi et mon amour pour les baskets… toute une histoire ! Vous le savez et vous l’avez vu à de nombreuses reprises j’adore les baskets et je ne pourrai m’en passer pour une tenue confortable le week end, une tenue un peu plus classique en semaine… Malgré les à priori, elles peuvent vraiment se porter en toutes occasions et c’est tout l’objet de cette article

Les baskets : Cet indémodable

J’ai toujours porté des baskets depuis toute jeune et autant que je m’en souvienne la basket a toujours été à la mode. J’ose même dire que la basket n’est plus une question d’âge ni même une question de style vestimentaire. Je vois bons nombres de femmes et d’hommes porter ces chaussures qu’ils soient jeunes ou moins jeunes et j’y vois là au beau pied de nez à tous ceux qui penseraient que les baskets c’est l’affaire de la jeunesse.

Souvent vulgarisée comme étant un accessoire peu féminin et peu stylé, la basket a selon moi parfaitement pris sa place dans la société comme étant un accessoire de mode à part entière.

C’est un parfait indémodable qui traverse les années sans prendre une ride et qui s’adapte la plupart du temps avec n’importe quelle pièce d’où mon amour maximal pour cette pièce moi qui suis souvent pressée par le temps le matin pour m’habiller.

Les baskets : l’atout phare pour un look réussi

Qu’est-ce que je mets aujourd’hui ? Cette question qui revient bien trop souvent le matin. Je vous rassure je me la pose aussi mais s’il y a bien un accessoire ou une pièce pour laquelle je ne me pose plus aucune question, en semaine comme en week end c’est bien la paire de baskets !

Là je sens déjà que vous avez tiqué : oui je porte des baskets en semaine au travail et vous savez quoi ? Je le vis très (trop ?) bien ! Qu’on se le dise, oui j’ai le droit aux baskets au travail donc ça aide forcément. Pour autant je privilégie ainsi des modèles plus féminins pouvant être aussi bien porter avec des robes ou des pantalons pour un look confortable mais classe.

Avec quoi porter les baskets ?

Vient alors la fameuse question : tu les portes avec quoi tes baskets ? Avec TOUT ma petite dame ! Je suis persuadée que les baskets vont avec n’importe quelles pièces vestimentaires, tout est une question de « dosage ». Il n’y aucun interdit en matière de mode et les baskets ne font pas exception. Alors avec quoi porter une jolie paire de baskets ? (Attention liste non exhaustive !)

  • Avec un slim : Certainement la façon la plus facile de porter des baskets. Vous êtes certains de ne faire aucune erreur avec ce combo parfait. Le plus ? Un slim 7/8ème qui allongera la silhouette.

Conseil : Vous pouvez parfaitement mixer un slim simple avec les baskets les plus extravagantes de la terre… au choix !

  • Avec un jogging : Je ne me vois pas porter un jogging avec autre chose qu’une paire de baskets (je n’aime pas les restrictions vestimentaires mais alors sur ce sujet j’ai un avis assez tranché désolée !).

Conseil : Privilégiez une paire de baskets blanches, ces dernières se porteront plus facilement avec un jogging de n’importe quelle couleur, n’importe quelle matière.

  • Avec une robe : C’est l’un de mes combos préférés à l’approche des beaux jours (bon manque de bol on rentre dans l’hiver) une jolie robe avec des jambes bronzées et une belle paire de baskets, ohlala j’ai déjà envie de soleil et d’été ! Mais rassurez-vous en hiver ça matche plutôt bien également.

Conseil : L’hiver,Privilégiez des robes neutres, des collants à motifs (mais sobres) et des baskets pas trop imposantes afin d’éviter de trop « trancher » avec les collants. En été tout est permis !

Quelles paires de baskets privilégier ?

J’ai un grand nombre de baskets dans mon dressing, sûrement un peu trop mais je les porte chacune et j’en suis très attachée. Laissez-moi donc vous faire un petit récapitulatif de mes baskets préférées.

  • Les Belledonne : Les dernières arrivées dans mon dressing mais certainement celles que j’ai le plus porté ces dernières semaines.

Ce que j’aime : Indéniablement son confort et sa belle ligne montante

  • Les Stan Smith à scratch : Celles que j’ai longtemps désiré… puis oublié pour mieux les apprécier à la rentrée. On dit que lorsqu’on prend le temps d’un achat on le savoure d’autant plus. Je suis entièrement d’accord avec cela !  Pour moi les baskets à scratch c’était pour les enfants, peur de m’en lasser, peur de faire gamine avec mes baskets à scratch. Mais non dès réception j’ai tout de suite vu tous les looks que j’allais pouvoir faire avec.

Ce que j’aime : Le retour en enfance justement ! Même si je ne peux les porter la semaine au travail, je me rattrape le week end tellement elles se marient parfaitement avec n’importe quel look. Gros point positif également : elles sont robustes.

  • Les Jack de chez Sézane : Celles que je porte le plus souvent pour aller travailler tellement elles sont chic. Des baskets fines, élégantes qui sont très facile à porter avec n’importe quelles pièces. Bref un très bon basic.

Ce que j’aime : Sa couleur crème si propre à la marque. J’ai souvent pensé que la basket devait par nature être blanche mais absolument pas. A savoir que les Jack demandent que vous en preniez soin car elles sont fragiles.

  • Les Jacques de chez Canal Saint martin : Celles qui m’ont le plus sortie de ma zone de confort. Pour moi impossible de faire de fashion faux pas avec la basket et jusqu’ici j’achetais donc des baskets simples et neutres. La couleur ? Jamais !

Et puis j’ai craqué sur un modèle dont à la base j’avais peur de m’en lasser, peur qu’il se passe de mode. J’ai donc réfléchis plus d’une fois, j’ai posé tous mes looks sur papier (oui je fais souvent cela) afin de voir avec quelles pièces les porter, quelles couleurs… Le tout étant que je les porte régulièrement et avec plaisir.

Et finalement elles se portent très facilement et j’ai complètement changé d’avis moi qui ne voulais pas craquer sur des grosses baskets sous pretexte que ce n’était qu’un effet de mode et que ça allait tomber tel un soufflet avec le temps.

Ce que j’aime : Sa forme et ses couleurs bien évidemment ! Comme ces baskets sont imposantes à la base je vous conseille de les choisir avec des couleurs neutres et de les porter avec des pièces simples.

Voilà vous savez tout sur mon amour pour les baskets. Je pense qu’on a toutes une paire (voire plusieurs) dans son dressing et qu’elles nous sauvent nos looks quand nous ne savons pas comment nous habiller le matin.

Partager:

Pourquoi privilégier l’achat de seconde main ?

La semaine dernière je vous expliquais pourquoi je boycottais peu à peu la fast fashion. Vous avez été nombreuses à réagir au sujet de cet article mais aussi de la photo choisie pour appuyer ce sujet… celle de mon dernier achat qui a suscité bien des questions.

Depuis quelques mois je tends vers un dressing minimaliste et privilégie par conséquent une consommation qualitative plutôt que quantitative. J’acquière donc de belles pièces (de marques ou non) souvent beaucoup plus chères que celles proposées par la fast fashion. Pour autant et même si j’apprécie les jolies pièces et aussi belles et qualitatives soient-elles je privilégie autant que je peux l’achat de seconde main.

Je souhaitais donc par le biais de cet article vous parler de ce mode de consommation nouveau pour moi mais qui s’est énormément développé ces dernières années

La seconde main : définition

J’effectue désormais la plupart de mes achats en « seconde main » et cette dernière demande alors un petit éclairage. L’achat de « seconde main » permet donc d’obtenir ou d’utiliser une chose alors que celle-ci a déjà été possédée par une autre personne. Autrement dit, avoir quelque chose de seconde main signifie avoir une pièce d’occasion et qui a déjà servie « dans une autre vie ».

Mes débuts vers ce nouveau mode de consommation

On me demande régulièrement comment j’en suis arrivée à acheter quasiment uniquement de la seconde main. Je vous dirai tout d’abord que ça s’est fait un peu sur le tard et un peu par hasard. Je n’ai pas honte de le dire, si j’étais convaincue de me diriger vers un dressing minimaliste, je l’étais beaucoup moins sur le fait de franchir le cap sur l’achat d’occasion. La raison ? Pour être honnête le fait de porter des vêtements déjà portés par d’autres me rébutait quelque peu… de ce que je me souvienne j’avais toujours été habituée à acheter mes vêtements en boutique (qui à priori n’avaient jamais été portés), à les laver une fois acheté et à les ranger dans mon dressing. Je comprends les à priori sur ce mode de consommation et sachez que je les ai partagés pendant très longtemps !

Si je pouvais vous donner un conseil pour les plus réfractaires ça serait d’y aller doucement. De commencer par des achats simples tels que des accessoires (colliers, bracelets) ou des sacs… et d’élargir vers des pièces un peu plus personnelles.

Pourquoi privilégier la seconde main

Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à me diriger vers la seconde main et il y a également plein d’avantages à cela.

  • Protéger l’environnement : C’est l’avantage premier quand on consomme d’occasion, préserver la planète. Rien d’étonnant quand on sait que l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes. Acheter de la seconde main c’est donc une manière de limiter notre empreinte écologique et surtout de résister et de dire non aux industries trop gourmandes en ressources naturelles

  • Donner une seconde vie aux vêtements : à l’heure où nous avons la (mauvaise) habitude à nous lasser de tout et à succomber à toutes les tendances on aurait pu penser qu’une courte vie s’offrirait à nos vêtements… Mais il n’en est rien bien au contraire. Quoi de plus beau que de donner une seconde vie à des pièces en se les appropriant d’une façon différente et de leur faire traverser les années et les générations ?

  • Faire des économies : c’est un atout majeur dans l’achat de seconde main et ça peut peser réellement en faveur de ce mode consommation (sans peser sur votre porte monnaie). L’achat de seconde main est bien souvent moins onéreux qu’acheter du neuf et vous permet ainsi de vous acheter des pièces que vous n’auriez pas acheté en boutique à plein tarif. Ce fut mon cas récemment avec mon pull Acné Studio que je voulais depuis des mois mais à 340€ le pull et même à une qualité aussi incroyable soit-elle ce n’était pas envisageable de mettre aussi cher dans une pièce. Avec un peu (beaucoup) de patience j’ai réussi à l’avoir à un prix raisonnable en « seconde main » alors que celui-ci n’avait été porté qu’une seule fois.

Mais avant de faire des bonnes affaires avec l’achat de seconde main et si j’ai un conseil à vous donner : soyez patient

Les inconvénients de la seconde main (oui il y en a)

Désolée de plomber l’ambiance au moment où vous alliez sûrement être pleinement convaincue de l’achat de seconde main mais je me devais également de pointer les petits (tout petits) inconvénients de ce mode de consommation.

  • La patience : Contrairement à la fast fashion, acheter en seconde main s’apparente à la slow fashion, autrement dit pour réaliser de bonnes affaires et acheter ce dont vous avez réellement besoin il faudra vous armer de patience. Croyez moi la satisfaction finale n’en sera que meilleure ! Il ne s’agit pas là de vous jeter sur la première pièce venue sous prétexte qu’elle est moins chère et que vous ne craignez rien. Bien au contraire l’achat de seconde main nécessite selon moi que vous ayez bien réfléchis à vos envies et à vos besoins (réels) en amont. Il vous faudra à partir de là scruter les bonnes affaires et comparer les articles proposés.

  • Accepter de se tromper : je le disais l’achat d’occasion demande au préalable d’avoir une idée bien précise de vos envies et vos besoins afin de cibler au mieux votre futur achat. Mais après avoir pris toutes ces précautions vous n’êtes pas à l’abri… d’un échec surtout si vous achetez sur des plateformes internet. Ça m’est arrivé plus d’une fois en achetant sur Vinted notamment, les photos étaient très alléchantes, le vêtement paraissait incroyable, vous l’avez attendu, désiré et finalement à réception ce n’était plus trop ça ! La faute à des photos un peu mensongères, à l’état pourtant indiqué « très bon état » mais qui n’en est rien ou encore à un vêtement bien qu’aussi beau soit-il ne vous met pas en valeur. Ça arrive, c’est le « jeu » en achetant sans avoir vu le produit avant.

Attention à ne pas tomber dans la sur consommation

Et je terminerai cet article sur une note un peu plus contrastée. Alors oui l’achat de seconde main c’est top à condition de ne pas tomber dans la sur-consommation sous prétexte que les pièces achetées sont moins chères. Il m’arrive d’acheter de la seconde main mais de moins en moins régulièrement puisqu’aujourd’hui j’ai déjà un dressing bien garni et je ne souhaite pas l’alourdir de vêtements dont je n’aurai pas pleinement besoin. Car c’est bien là le danger de ce nouveau mode de consommation : se créer des besoins inutiles.

L’achat de seconde main est un mode de consommation mais il n’est en aucun cas un prétexte de sur-consommation (enfin dans mon cas), il me parait donc essentiel de rappeler qu’il nécessite une bonne dose de patience, nécessite également de rester raisonnable dans ses achats car la satisfaction d’avoir acheté une très belle pièce d’occasion à un prix juste n’en sera que meilleure.

Partager:

Pourquoi je boycotte peu à peu la fast fashion

Il y a des articles évidents à écrire… d’autres beaucoup moins. Depuis quelques semaines et la création d’un dressing minimaliste qui me ressemble, j’ai drastiquement limité mes achats et j’ai entièrement revu ma façon de consommer.

Quand j’ai décidé de me lancer à la quête du minimalisme j’ai très rapidement fait le parallèle avec la fast fashion et je me suis promise de ne plus mettre les pieds dans ce type d’enseignes… j’ai depuis fait machine arrière à trois reprises chez Zara et Uniqlo et au lieu de me jeter la pierre sur une promesse non tenue je me suis posée la question sur ce qui m’avait amené à passer la porte d’une enseigne de fast fashion et quelles leçons j’en tirerai.

Je vais, dans cet article, volontairement passer outre l’aspect éthique et écologique de la fast fashion. Je ne suis pas légitime à pointer du doigt une marque sur un sujet que je ne connais pas suffisamment. Que je limite mes achats dans des boutiques de fast fashion est une chose mais il m’arrive de porter et d’acheter des pièces made in China vendues par des marques plus « luxueuses » et à 1ères vues cela n’a rien d’éthique… ni d’écologique. J’aurai aimé vous dire que je suis une consommatrice modèle et que je consomme uniquement français mais la réalité c’est que mon dressing aussi minimaliste qu’il soit n’est pas 100% français (ni même 100% européen d’ailleurs). Je souhaite juste vous expliquer mon choix de limiter au maximum mes achats dans des enseignes de fast fashion.

La fast fashion et sa mauvaise réputation

Ce n’est un secret pour personne, la fast fashion a mauvaise réputation et si on passe volontairement l’aspect éthique et écologique je vous dirai que la fast fashion a mauvaise réputation puisque ses pièces sont jugées d’une qualité souvent médiocre… à un prix de vente non justifié.

D’ailleurs c’est plutôt bizarre puisqu’auparavant la fast fashion était privilégiée pour ses petits prix et la qualité était souvent reléguée au second plan (moi la première je voulais avoir un dressing bien rempli mais la qualité m’importait peu. J’ai depuis fait des progrès !). Je ne rentre depuis que très peu dans les enseignes de fast fashion mais je dois dire que j’ai, à bien des reprises, était interpellée par les prix pratiqués par certaines enseignes… prix que je trouve plutôt élevés et non justifié sur certaines pièces (voir une robe à 50€ chez Zara me chagrine un peu voyez vous). Je trouve que les enseignes de fast fashion telles que Zara ou encore Mango pratiquent des tarifs assez élevés pour des pièces qui ne sont pas intemporelles et dont l’effet de mode ne peut se cacher…

Et la qualité dans tout ça ? Mettre 50€ dans une robe ne me gênerai pas le moins du monde si la qualité, la coupe ou encore le côté intemporel de la pièce y étaient. Malheureusement, et pour l’avoir vérifié bien trop souvent, la qualité n’y est pas souvent. Vous allez trouver qu’il est hypocrite de penser qu’on rentre dans une boutique de fast fashion en ayant la naïveté de croire qu’on peut allier qualité et petits prix. Mais détrompez vous ! Et je ne prends volontairement pas de pincette pour écrire (et dire à voix haute) qu’au vu des prix de certaines pièces il est légitime de penser que la qualité suivra et fera le reste.

Oui il existe des exceptions, j’ai moi-même quelques pièces de fast fashion que j’ai depuis des années et dont je suis très satisfaite de la qualité. Il s’agit également de bien lire les étiquettes avant d’acheter, de décortiquer la composition de chaque pièce mais même en faisant au préalable ce travail il m’est arrivé bien trop souvent d’être déçue… surtout pour des pièces qui se passent de mode rapidement…

Boycotter les enseignes de fast fashion reste une décision personnelle tout comme désigner une pièce de piètre qualité reste un acte assez subjectif… mais permettez moi d’apporter quelques précisions en toute objectivité.

Tout d’abord il est pour moi essentiel de choisir des vêtements de qualité qui traversent les modes et aussi les années. Je suis de celles qui pensent que les vêtements peuvent raconter une histoire (et une belle histoire) mais pour cela encore faut-il que vos vêtements traversent les années sans heurt. Il est donc essentiel de choisir des pièces de qualité mais au fait comment reconnaitre des vêtements de qualité ?

  • La composition : Le tissu est essentiel à la qualité d’une pièce. Il doit résister aux lavages, aux frottements des vêtements, à la chaleur d’un fer à repasser… et sur ce sujet je vous dirai de privilégiez des matières naturelles telles que le coton, le Lyocell ou moins naturel l’élasthane qui est selon moi une matière très résistante.
  • La couleur : Elle dépendra pour grande partie de la qualité du tissu mais un vêtement de qualité est celui dont la couleur ne bouge pas avec le temps et avec le lavage. C’est selon moi primordial notamment pour les vêtements noirs et blancs que la couleur ne perde pas de sa puissance et ne devienne pas terne au fil des mois ou des années.
  • Les coutures : Sans pour autant traumatiser vos vêtements avant même de passer à la caisse n’hésitez pas à tester les coutures en étirant vos vêtements, si celles-ci ne résistent pas inutile d’aller plus loin et laissez vos vêtements où il est.

 La fast fashion et sa mode…qui se démode

On a tous craqué sur une pièce vue sur instagram, influencée par un effet de mode dont vous ne souhaitez pas passer à côté. C’est tout gaiement que vous vous lancez à la quête de la pièce à avoir absolument dans votre dressing peu importe si cela correspond à votre style ou pas. D’ailleurs cette question a été refoulée dès le départ puisque « vu le prix attractif de la pièce la garder 1 mois ou 1 an ce n’est pas bien grave »

Combien de fois j’ai pu entendre cette phrase (que j’ai moi-même dit une bonne dizaine de fois). Rien que d’écrire et de relire cette phrase m’hérisse le poil. Parce que sous prétexte que les prix sont attractifs (et encore ils ne le sont plus vraiment), nous ne devrions plus avoir aucun scrupule à changer régulièrement notre dressing ?

Au-delà du fait que les pièces proposées par les enseignes se démodent trop rapidement à mon goût c’est la surconsommation qui m’embête.

De manière générale je suis inquiète (et un peu en colère) de voir la facilité avec laquelle les enseignes nous « formate » à acheter toujours plus sous prétexte qu’elles pratiquent des tarifs abordables.

Mais n’est-ce pas mieux de profiter de votre seul et unique achat du mois en le valorisant avec un beau look plutôt que de le noyer dans un flux d’achats sans intérêt ?

Et puis vous en connaissez beaucoup des marques pouvant se permettre de lancer une dizaine de collections chaque semaine à part des enseignes de fast fashion ? Et le problème avec les nouvelles collections c’est que la tentation est toujours présente. La nouveauté favorise l’intérêt des clients sur de nouvelles pièces et c’est tout bénef pour les marques… un peu moins pour vous et votre porte monnaie.

Alors voici quelques petites astuces pour que vos vêtements ne prennent pas une ride :

  • Choisir des couleurs neutres : Comme vous pouvez vous en douter je ne suis pas une adepte des couleurs flashy et je privilégie les couleurs sobres et facile à assembler comme le noir, le blanc ou le gris. Ce sont des couleurs qui peuvent facilement se mixer entre elles et qui ne se démoderont pas au fil des années, une vraie valeur sûre.
  • Des tissus facile d’entretien : Je le disais plus haut, une pièce de qualité se définie avant tout par son tissu mais il est essentiel que celui si soit facile d’entretien et supporte les lavages répétés. Un tissu qui se déforme et qui s’abime ne traversera malheureusement pas les années à vos côtés…
  • Des coupes simples : La coupe d’une pièce est tout aussi importante que la qualité du tissu. J’aime les vêtements basiques et ne suis pas très adepte des froufrous. Il est primordial de se sentir à l’aise dans ses vêtements, à l’aise dans ses mouvements et donc d’adapter des vêtements qui vous mettent en valeur avec des coupes avantageuses.

Voilà pour les deux points essentiels qui m’ont fait fuir la fast fashion. Il n’a pas été évident d’écrire cet article. Je conçois parfaitement que certaines d’entre vous privilégient la fast fashion pour son côté économique avant tout et même si je ne suis en aucun cas donneuse de leçon je pense que vous pouvez facilement comprendre qu’il n’est pas toujours économique de privilégier la fast fashion et que ce n’est notamment pas économique sur le long terme. Il est en revanche économique (éthique et écologique) de garder ses vêtements au fil des mois et des années et pour cela il est nécessaire et primordial de se tourner vers des pièces de qualité et des pièces qui ne se démodent pas.

Partager:

Les jolies découvertes #1

J’ai toujours été honnête et je n’ai jamais caché la chance que j’avais de pouvoir découvrir de magnifiques marques à travers Instagram et à travers ce blog.

Découvrir des marques et les partager à un plus grand nombre voilà ce qui m’encourage à écrire ces lignes et à faire vivre ce blog. Mais certainement pas à n’importe quel prix. Depuis ma quête vers un dressing minimaliste je n’accepte que très peu de collaborations et cela uniquement si j’ai eu un vrai coup de cœur pour des pièces mais aussi pour la marque en elle-même. Car il m’est aussi important d’accepter une collaboration pour les valeurs portées par la marque que pour les pièces qu’elle propose.

Il y a peu la marque Ese O Ese m’a contacté pour me proposer une collaboration et au-delà de mon coup de cœur pour les pièces reçues, je voulais vous parler des valeurs de la marque qui en disent long sur la beauté des pièces.

Ese o Ese : La marque

Je ne connaissais pas la marque jusqu’à ce que celle-ci me contacte mais j’ai tout de suite été conquise notamment par la communication simple mais efficace de la marque. Depuis que je me suis dirigée vers un dressing minimaliste je prends le temps de bien connaitre la marque et c’est donc tout naturellement que je me penche sur ses valeurs, son histoire et si possible la fabrication de ses pièces.

Et je dois bien le dire, cette collaboration a commencé de la meilleure des manières avec une présentation en détail de la marque me permettant de m’éclairer un peu plus au-delà des vêtements proposés.

Ses valeurs

Je suis très attentive aux valeurs véhiculées par une entreprise telle qu’elle soit et d’autant plus quand je porte leurs pièces et que je suis susceptible d’en parler.

Comme je le disais je n’accepte désormais que très peu de partenariats parmi les dizaines que je reçois chaque semaine. A la lecture du mail de Julie me proposant de collaborer avec la marque j’ai tout de suite été agréablement surprise : une proposition de partenariat certes mais avec la plaquette de la marque, m’expliquant son histoire, ses valeurs mais aussi la fabrication des pièces. J’ai donc été très touchée que la marque mette le client au centre de ses préoccupations en l’informant et en lui donnant les outils nécessaires pour en connaitre davantage.

J’aime consommer français mais pour autant je ne me donne pas pour obligation de porter que des pièces françaises. Je suis de celles qui pensent que le plus important est de faire confiance à des marques qui fabriquent de manière engagée et respectueuse. Engagée pour la planète, engagée dans ses convictions mais toujours respectueuse de l’humain.

Ese 0 ese est une marque espagnole qui produit 80% de ses collections dans son pays et qui a su garder une fabrication artisanale bien que la marque ait grandit au fil des années. Et au-delà de garder une production artisanale, la marque réussie saisons après saisons à renouveler ses collections et à proposer des pièces indémodables et intemporelles et cela tout en restant fidèle à ses principes : remarquable !

Ses collections

« La marque est initialement connue pour ses cardigans et pulls en tricot mais aussi pour sa collection de vêtements, accessoires et chaussures de style décontracté conçus pour le quotidien ».

ese O ese propose des pièces au style casual et intemporel et c’est cela qui m’a tout de suite plu. Pour ce 1er partenariat j’ai choisi des pièces indémodables et surtout que j’ai pu assembler très facilement ensemble. Vous allez donc voir toutes les possibilités de looks avec seulement trois pièces, trois basiques à avoir dans son dressing

Partager:

L’accessoire: l’atout charme de vos looks

Le tri et le choix de bons basiques, cette phase importante dans la quête d’un dressing minimaliste. Sur ce blog j’ai souvent parlé du choix des vêtements mais très peu du choix des accessoires qui est pourtant tout aussi important voire plus important dans l’élaboration d’un look.

Quand on parle de dressing minimaliste on pense avant tout aux vêtements mais on oublie trop souvent que ce sont les accessoires qui permettent d’aboutir un look. C’est la touche finale pour un look réussi donc autant ne pas les négliger. Un look sans accessoire c’est comme un make up sans mascara… c’est pas joli joli.

Alors quels sont les accessoires à avoir absolument dans sa garde robe et comment les mixer pour un look intemporel et réussi ?

On le sait, le principe du dressing minimaliste est de trouver des pièces intemporelles et indémodables pouvant traverser les années. C’est sur ce même principe que j’ai pris le soin de choisir tous mes accessoires, de plus onéreux au plus abordables. Dans cet article je vais tenter de vous expliquer le choix de chacun de mes accessoires et comment je les mixe pour créer une multitude de looks

1/ Le sac

C’est l’accessoire dont je ne pourrai me passer. J’ai toujours porté des sacs peu importe la saison, peu importe le jour et je n’imagine pas une seule seconde sortir sans sac. Au-delà du fait que ce soit un accessoire nécessaire et pratique c’est un accessoire de mode à part entière.

Petit ou gros sac… telle est la question. Auparavant je vous aurai dit sac fourre tout sans hésiter ! Pour son côté pratique avant tout et pour pouvoir mettre la moitié de sa vie dedans. Et puis les années ont passé et finalement les petits sacs ont pris le pas sur les gros sacs. Je ne saurai vous dire si le minimalisme est passé par là mais j’apprécie de plus en plus les petits sacs dans lesquels on met le strict minimum : le téléphone, porte carte, clés et baume à lèvres.

Je suis de celles qui privilégient les sacs de très bonne qualité, indémodables et intemporels. Sans vouloir rentrer dans de grandes explications et justifications oui je me tourne plus facilement pour les sacs de luxe car je m’imagine les garder pendant des années et vieillir avec. Ça peut paraitre bête mais c’est comme ça !

2/ Les bijoux

Deuxième accessoire dont je ne pourrai me passer : les bracelets. J’en porte depuis très longtemps et les affiche sans cesse sur les réseaux sociaux. Se faire une manchette en bracelets c’est devenu une habitude pour moi et ça habille surtout magnifiquement bien un bras.

Pour ma part je n’aime que les bracelets en argent ou tout du moins couleur argenté et je fais confiance qu’à une poignée de marques que j’affectionne particulièrement. Bracelets imposants ou bracelets fins… peu importe tant qu’ils font un joli poignet.

3/ Les lunettes

Les lunettes de soleil sont faites pour protéger les yeux du soleil (certes) mais pas que ! C’est également un accessoire de mode à part entière et je n’hésite pas à abuser des lunettes qui sont également un parfait cache misère lors des matins difficiles. Pour ce faire je n’ai qu’une seule marque en tête (et sur le nez) : Jimmy Fairly. La meilleure marque de solaire selon moi avec un rapport qualité prix irréprochable.

4/ Le chapeau

S’il y a bien un accessoire pour lequel j’ai mis du temps à franchir le pas c’est bien le chapeau. Je pense que j’ai été traumatisé étant petite à devoir porter chapeau et bonnet de force du coup j’ai longtemps fait un blocage. Et j’ai découvert sur instagram à quel point un chapeau pouvait être stylé et qu’il pouvait sublimer un look. C’est un peu la touche finale pour un look réussi, la cerise sur le gâteau en quelque sorte. Et pour la marque, encore une fois j’ai fait confiance à instagram et je me suis laissée tenter par la marque en vogue du moment : Lack of color. Et comment vous dire ? J’ai été plus que ravie dès réception. Le délai de livraison est plus que raisonnable, aucun frais de douane et surtout gros coup de cœur pour le chapeau. Tout y est : la ligne, la qualité, la couleur bref je les adore

Voilà ce que je pouvais vous dire sur les accessoires qui sont pour moi tout autant importants que les vêtements si ce n’est plus. Car ils permettent de sublimer un look même le plus simple et pour tout cela je ne pourrai m’en passer !

Partager:

Le dressing du mois #1

Le mois de septembre a été synonyme de grand tri. Je me suis séparée d’un bon nombre de vêtements auquel je n’étais pas réellement attachée et que je portais peu. Un dressing trié et deux chemises survivantes plus tard…S’en suit alors quelques recherches infructueuses pour regarnir mon dressing de manière intelligente. Toutefois je ne vous ai jamais caché la chance que j’avais de recevoir des pièces gratuitement grâce à ce blog et à mon compte instagram et cela m’a soulagé dans mes recherches. J’ai toujours été honnête là dessus, oui j’ai la chance de recevoir gratuitement des pièces mais cela ne m’a jamais empêché de choisir mes partenariats avec soin et là aussi dans ce domaine j’ai drastiquement limité les collaborations.

Aujourd’hui je voulais donc vous proposer une nouvelle rubrique sur le blog « le shopping du mois » qui consiste à un récapitulatif de mes achats, mes partenariats mais aussi de mes ventes du mois. Loin de moi l’idée d’exposer mes achats ou le nombre de partenariats il s’agit de faire un point mensuel sur l’état de mon dressing et par conséquent de rectifier le tir si je vois que les achats ou partenariats sont trop nombreux. Cela permet alors de voir si j’ai acheté utile et s’améliorer le mois suivant

3…2…1… c’est parti

1/ Les articles reçus

Les baskets canal Saint Martin

J’appréhendais un peu car pour tout vous dire je les trouvais assez imposantes et surtout trop « à la mode » et j’ai eu du mal à voir tout de suite avec quoi les porter. Et moi qui privilégiais un dressing minimaliste pour éviter de perdre du temps le matin comment vous dire que je me suis fait quelques nœuds au cerveau ! Mais après quelques recherches sur pinterest j’ai vite trouvé mon bonheur. Attention toutefois ce ne sont pas des baskets que je porte tous les jours boulot oblige !

Les stan smith à scratch

Là en revanche aucun doute sur ces baskets ! Et 1ère paire de baskets à scratch, mon dream du moment. Elles sont canons et tellement facile à associer, un vrai bonheur

Le trench ese o ese

Il est de ces pièces indémodables qu’on devrait tous avoir dans son dressing. Le trench en fait bien évidemment parti. L’automne est là et le trench est la pièce idéale pour affronter les matins frais. Celui de la marque Ese o Ese est vraiment de très bonne qualité, long comme j’aime et la couleur camel est parfaite

Montre Cluse

Pour être totalement honnête je suis très fidèle à cette marque, je ne porte que des montres cluse et j’arrive tout à fait à changer tous les matins sans problème mais clairement oui qu’on se le dise je n’avais pas besoin d’une montre supplémentaire. Mais tant que j’arrive à toutes les porter à tour de rôle… je me console de cette façon

Le sac en daim ese o ese

C’est mon sac coup de cœur du moment. Vous l’avez très souvent vu sur mon instagram et pour cause ! Il est absolument canon et tellement pratique ! A la contenance parfaite, il peut se porter de plusieurs façons avec sa anse. Il n’y a rien à redire que la qualité de ce sac qui est parfaite. Attention toutefois à bien imperméabiliser le sac

Le sac Craie studio

En toute honnêteté après avoir reçu le sac Ese o Ese il était difficile de faire mieux. Je n’avais pas encore reçu le sac Craie que je savais déjà que j’avais beaucoup trop de sacs en ma possession. Et même si je change régulièrement de sacs et que je les porte à tour de rôle il est évident que ce n’est pas raisonnable d’en avoir autant. Toutefois rien à redire sur la qualité du sac mais je vous dirai qu’il est toutefois assez fragile en raison de son cuir lisse.

Voilà pour les partenariats du mois. En relisant ces lignes je vous l’avoue… oui les partenariats ont été nombreux mais j’ai accepté des pièces de marques auxquelles j’ai entièrement confiance et ce sont des pièces que je mets très régulièrement notamment les stan smith, la montre, le trench et le sac qui, vous l’aurez compris, sont mes coups de cœur du mois.

2/ Les articles vendus

Qui dit partenariats nombreux dis forcément ventes nombreuses. Je ne souhaite pas avoir un dressing qui déborde, je garde mes basiques précieusement et je fais tourner le reste de mon dressing. Je me suis ainsi séparée de blouses, chaussures et autres accessoires

3/ Les achats

Les achats ont été très restreints ce mois ci. Sans vouloir me restreindre à un nombre précis de pièces ce mois ci je n’avais pas du tout envie de m’acheter d’autres vêtements. J’ai acheté deux chemises chez Uniqlo qui sont les meilleurs achats depuis bien longtemps

Conclusion : Ce mois de rentrée fut assez riche en découvertes. J’ai fait beaucoup de tri dans mon dressing ce qui explique alors que j’ai accepté plus de partenariats. Pour autant et comme chacun de mes partenariats, ces derniers ont été choisi avec une grande attention de ma part. J’ai conscience de la chance que j’ai de pouvoir recevoir des pièces magnifiques mais hors de question pour moi de choisir mes partenariats au hasard. Je ne souhaite en aucun cas remplir mon dressing de pièces qui ne me plaisent pas. Cet article n’a pas été évident à rédiger, peur d’être jugée sur mes choix, peur de ne pas être légitime à vous écrire depuis des semaines des articles sur le dressing minimaliste alors qu’en parallèle je reçois des pièces régulièrement. Mais cet article m’a permis avant tout de prendre conscience des achats ou partenariats utiles et ceux qui le sont moins. On se retrouve ainsi le mois prochain pour les achats du mois d’Octobre

Partager:

Style minimaliste: mode d’emploi

J’ai toujours apprécié les choses épurées que ce soit en terme de déco ou en terme de mode. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai trouvé mon style vestimentaire car ce n’est pas une chose qu’on peut affirmer avec certitude mais j’aime particulièrement le style minimaliste par son côté épuré et élégant d’autant plus qu’il peut s’adapter en toutes occasions.

Le style minimaliste : définition

Je ne sais pas s’il existe une définition précise du style minimaliste mais je vais tenter d’y apporter quelques éléments de réponses.

« Est minimaliste ce qui met en œuvre le minimum d’éléments et qui bouleverses le minimum de ressources »

Le minimalisme n’est pas seulement un style c’est une manière de vivre. Je ne suis pas sûre qu’on puisse adopter un style vestimentaire minimaliste si nous n’avons pas adopté une « hygiène de vie » minimaliste. Sans pour autant être un écologiste né, être végétalien et j’en passe, il est selon moins important de prendre conscience de ce qui nous entoure, des enjeux écologiques qui nous attendent afin de se lancer pleinement dans ce mode de consommation. Alors non, je ne suis clairement pas parfaite sur ce sujet loin de là mais j’avance peu à peu et c’est réellement en prenant conscience des dérives de la surconsommation mais aussi par envie et par goût que j’ai eu envie de me lancer vers un dressing minimaliste.

Le style minimaliste c’est donc associer de bons basiques aux tons neutres et coupes simples pour en faire des looks épurés et élégants. Le tout en s’habillant avec des matières résistantes et éco responsables vous permettant de garder vos pièces années après années

Je dirai ainsi qu’avoir un style minimaliste ça ne s’improvise pas. Mais si vous vous lancez pour les bonnes raisons, il est fort à parier que vous ne regretterai pas votre choix.

Et dans les faits ?

A priori rien n’est plus simple que de se façonner un style minimaliste…a priori… Le style minimaliste ce n’est pas seulement se limiter à quelques basiques dans sa garde robe et les mixer entre elles. Il s’agit ainsi de trouver des pièces fortes, à l’allure épurée, aux coupes travaillées et aux tons neutres le tout dans des matières de qualité. Moins facile me direz vous ?

Le style minimaliste en tant que tel n’est absolument pas une question de moyens, vous n’avez pas besoin d’acheter des pièces hors de prix pour vous créer un style épuré et élégant. En revanche je pense toutefois que les pièces intemporelles et indémodables peuvent s’acheter plus cher (si la qualité est au rendez-vous bien évidemment) car dites-vous que ce sont des pièces que vous garderez des années et qui ne se démoderont pas.

Mais dans les faits quelles sont les pièces qui constituent un style minimaliste ? il y en a beaucoup ! Certains diront que le style minimaliste est assez restreint par définition mais pas du tout, vous avez le choix entre énormément de pièces, le tout étant de respecter quelques codes du minimalisme à savoir privilégier :

  • Des pièces aux tons neutres
  • Des basiques qui ne se démodent pas
  • Des matières simples (le coton, le lin, la soie)

Ce sont ainsi ces trois principes qui constituent les prémices d’un style minimaliste et votre inspiration fait le reste.

Je vous propose ci-dessous des pièces fondamentales à avoir dans son dressing selon moi :

1/ La chemise : je ne vous la présente plus, elle a d’ailleurs fait l’objet d’un article à elle toute seule. La chemise est selon moi LA pièce parfaite à porter à n’importe quelle occasion et qui s’adaptera aussi bien à un look chic, qu’à un look décontracté… le tout en restant très élégant

2/ Le t-shirt blanc : C’est comme la chemise, un indémodable !

3/ Le pantalon slim : il y a les adeptes du jean droit, du fit jean ou encore du mum jean… pour ma part je dirais le slim à 1000%. Tout d’abord parce que je suis petite et que le slim s’adapte aussi bien aux grandes qu’au moins grandes, aux minces et moins minces… Bref vous l’aurai compris le slim convient à toutes. Attention toutefois à privilégier les slim pas trop stretch afin qu’il ne se détendent pas au lavage et privilégiez également des couleurs neutres : le brut, le noir et le gris

4/ Le perfecto : c’est la pièce dont je ne pourrai me passer. Et pour être honnête avec vous j’ai dans mon dressing un seul et unique perfecto. Et il s’agit d’un Mango acheté en soldes à 49,90€, la belle affaire ! J’aurai été tenté par vous dire que pour ce genre de pièces il est préférable d’y mettre le prix mais en fait non, on peut trouver de très belles pièces à prix tout à fait raisonnable et de bonne qualité (notons qu(un bon perfecto peut chiffrer jusqu’à 500€)

Le perfecto peut se porter avec tout : Un slim et une chemise blanche, une robe, une paire de baskets, des talons… Bref c’est la pièce à avoir. Le + ? C’est une pièce qui se bonifie avec le temps. Au même titre que les sacs, je trouve que le cuir peut se garder des années et quand il se patine il en devient encore plus beau, parce que derrière un sac en cuir ou un perfecto en cuir peuvent se trouver une belle histoire, plusieurs années de vie, des rencontres, de jolis looks… Bref vous l’aurez compris le perfecto est un indispensable

5/ Les baskets : ce n’est pas moi qui vous direz le contraire, les baskets c’est la vie ! Un confort absolu, un look élégant et confortable à la fois. C’est l’atout gagnant de votre dressing. Il y a des mois de ça je vous aurai conseillé de vous tourner vers une belle paire de golden goose mais ayant été déçue par la qualité je vous dirai que la paire de jack de chez Sézane fait très bien le job. Malheureusement contrairement au perfecto, une paire de baskets ne traverse pas les années car elles s’abiment très vite. En tout cas je pense que c’est la pièce que j’achète le plus régulièrement. Privilégiez une coupe simple et fine afin qui vous puissiez aisément porter vos baskets avec un jean, un short ou une jolie robe

Less is more

L’avantage incontestable du style minimaliste est de faire « bien avec peu de pièces », acheter mieux, acheter peu voilà ce qui fait la force du minimalisme. Au-delà de ne pas remplir à outrance son dressing il s’agit d’acheter des pièces qui trouveront durablement leur place et par conséquent de limiter ses dépenses. Car oui on peut tout à fait mêler mode et petit budget. Je ne parle pas là de fast fashion mais plutôt d’acheter des pièces de bonne qualité (donc un peu plus cher) mais espacé dans le temps ce qui vous permet d’économiser entre deux sessions de shopping. Et si jamais vous avez un budget trop restreint la seconde main reste la meilleure des options.

J’ai beaucoup appris ces dernières semaines après m’être mise à trier mes placards et fais un choix restrictif sur les pièces que je devais garder. Et même si ce choix n’a pas été toujours simple à tenir, je ne retiens que le positif et OUI il est tout à fait possible de se créer une multitude de looks avec peu de pièces.

Dites vous bien que ce choix sera peut être fait de haut et de bas, les tentations seront peut être fortes mais au final vous ne regretterai jamais de vous être lancer vers un dressing minimaliste.

Partager:

La quête du dressing parfait

Hier je vous ai montré brièvement le contenu de mon dressing sur Instagram et j’ai été agréablement surprise de tous vos retours positifs. Mon dressing (très minimaliste) vous a plu et les questions étant nombreuses je vous fais aujourd’hui un petit recap des choses à savoir pour un dressing idéal.

Faire du tri

Je pense que c’est une démarche essentielle et primordiale pour un dressing minimaliste et épuré. Il ne sert à rien de vouloir avoir un dressing parfait et ordonné si son contenu n’est pas bien défini dans votre tête.

L’étape du tri n’est jamais évidente et demande reflexion, patience, organisation et motivation (rien que ça) mais dites vous que c’est la condition sine qua non pour un dressing réussi.

Astuce n°1 : Enlevez vos vêtements un par un de vos placards et réunissez-les sur votre lit ou dans un coin d’une pièce. De cette manière cela vous permettra de vous rendre compte de la quantité de vêtements (inutiles ou non) que vous avez.

Astuce n°2 : Prenez le temps de regarder vos vêtements de vous demander ceux qui vos procurent plaisir, ceux que vous portez régulièrement, ceux que vous ne portez jamais et qui ne vous procurent rien et ceux en revanche que vous portez peu mais que vous voulez remettre au goût du jour. Pour ceux là 3 options donc :

-Si vous êtes sûre de ne plus porter les vêtements, n’hésitez pas à vous en séparer en les donnant à vos proches ou faites-en dons à des associations

-Si en revanche vous y êtes attachée pour une quelconque raison mais que vous n’êtes pas sûre de remettre alors gardez les dans un coin de votre dressing

-Et pour les vêtements que vous avez envie de remettre essayez de réfléchir à toutes les possibilités de looks.

Astuce n°3 : Faites des planches sur pinterest. Vous ne souhaitez pas vous séparer de vos vêtements mais ne savez pas avec quoi les porter ? Dans ce cas là, Pinterest est votre meilleur ami !

Vous pouvez trouver l’inspiration nécessaire en recherchant des looks qui vous plaise. Ainsi trouvez-vous une pièce phare et essayer de réfléchir aux multitudes de looks en réalisant des planches ou alors même des montages photos pour vous donner des idées

Une fois le tri fait, il vous suffit de ranger vos vêtements de façon ordonnée

Ranger vos vêtements

Moi qui suis de nature bordélique, le dressing c’est important et je peux même vous dire que c’est un domaine dans lequel je suis très ordonée.

L’une des choses importantes selon moi pour un dressing parfait est d’avoir tous vos vêtements à porter du regard. Je m’explique : privilégiez un rangement dans lequel vous pouvez imaginer votre look du jour en un seul coup d’œil.

De cette façon ranger les hauts en haut de votre armoire, les pantalons en bas et vous pourrez voir aisément quelles pièces matchent bien ensemble, quelles sont les coupes et les couleurs qui vont bien ensemble et à ce moment là vous pourrez alors trouver plus facilement les pièces qui composeront votre look.

Astuce n°1 :  Evitez d’entasser vos vêtements. Pour voir tous vos vêtements en un seul coup d’œil il est bien évidemment primordial de ne pas en avoir un dressing qui déborde afin que votre œil se dirige vers ce qui est essentiel. Si vous avez une penderie avec 40 chemises et 30 jeans, il vous sera alors forcément difficile d’imaginer le look du jour d’un coup d’œil car vous aurez alors sous les yeux trop pleins d’informations

Astuce n°2 : Mettez un vêtement par cintre. Nous sommes toutes tentées de superposer 3 voire 4 chemises sur un même cintre par souci de gain de place mais non seulement ce n’est pas pratique pour choisir la dernière chemise sur cintre, vous savez celle où vous êtes obligée d’enlever les 3 autres avant mais en plus esthétiquement parlant ce n’est même pas beau. Si vous n’avez pas de place pour mettre une pièce par cintre alors c’est le moment de faire du tri et de vous restreindre dans le nombre de vêtements

Astuce n°3 : privilégiez un pliage de vos pantalons à la verticale. De cette façon vous aurez une vue d’ensemble sur vos jeans et pantalon et c’est également plus pratique.

Avoir peu de vêtements : est-ce un problème ?

Je pense que ma réponse ne vous étonnera pas si je vous dis que ce n’est absolument pas un problème pour moi, bien au contraire. Ça l’aurait sûrement été il y a quelques mois mais aujourd’hui je ressens même une satisfaction d’avoir réussi à me débarrasser de mes vêtements inutiles ou achetés sur un coup de tête.

Garder dans son dressing que des basiques et des pièces que vous appréciez réellement, en quoi serait-ce un problème ? Le minimaliste a le vent en poupe ces dernières années et pour cause il y a tellement d’avantages à avoir un dressing peu rempli : un gain de place, une consommation plus responsable, un gain de temps important pour choisir sa tenue du jour et des économies.

Avec tous ces points positifs, le seul ennemi à un dressing minimaliste… c’est vous et les remarques que peuvent avoir les autres. Je m’explique : Dans une société où la surconsommation fut reine pendant des années…que dis-je des décennies, il n’est pas facile de gommer ses mauvaises habitudes et de trier un dressing qu’on a mis des années à créer.

Mais dites vous que le plus important n’est pas de vous constituer un dressing pour les autres mais bien pour vous. En matière de mode, il est primordial de vous plaire à vous avant de plaire aux autres. Portez donc des vêtements dans lesquels vous vous sentez en confiance et les autres vous le rendront bien… peu importe le nombre de pièces que constituent votre dressing

Partager:

Le jogging: top ou flop ?

Vous connaissez mon amour pour les tenues confortables. Celles dans lesquelles vous vous sentez en confiance, pouvez arpenter les rues sans peur et dont le regard des autres vous est égal.

Aujourd’hui on va parler d’une pièce vestimentaire trop souvent mise dans la catégorie « des tenues du dimanche », « des tenues insortables » et j’en passe : LE JOGGING

Vous savez cette pièce trop souvent diabolisée (et à tort). Ce n’est peut-être pas la pièce la plus « classe » de votre dressing mais si elle devenait l’incontournable à avoir dans son placard (et pas au fond de l’étagère).

Dans cet article je vais essayer de dédiaboliser cette pièce et de de faire oublier tous les préjugés dont le jogging peut faire l’objet.

« Le jogging c’est tout sauf classe » : FAUX

Voilà ce qui revient le plus souvent quand on pense au jogging. « Le jogging c’est pas moderne, c’est moche, ça ne fait pas une belle silhouette et c’est fait pour rester chez soi »… Bref le jogging est souvent maltraité dans l’opinion publique.

Alors le jogging n’est-il vraiment pas un vêtement classe ? Je vous dirais simplement : tout dépend comment vous l’accessoirisez. Plusieurs options :

L’option de la chemise : Comme je vous le disez dans un précédent article la chemise est une valeur sûre à porter avec n’importe quelle pièce et le jogging ne fait pas exception. Un jogging et une chemise blanche, n’est-ce pas le combo gagnant ? J’adore mixer les pièces classiques et décontractées et le jogging permet une grande possibilité de looks différents.

L’option rock avec un perfecto : le perfecto c’est comme la chemise, une valeur sûre, un vrai basique que vous gardez des années dans votre dressing. Et alors le look jogging, t shirt blanc loose et perfecto on en pense quoi ?

Une belle paire de baskets : A ce moment précis je suis en train de vous perdre ? Jogging + baskets = il y a un truc qui cloche ? Et pourtant le jogging est indissociable des baskets selon moi. Et l’associer avec des baskets fines et par trop imposables c’est encore mieux.

« Le jogging ne peut pas se mettre en toutes occasions » : VRAI

Effectivement on ne va pas se le cacher, à moins que vous ayez un travail vraiment cool ou que vous travaillez de chez vous il parait difficilement concevable d’aller travailler en jogging même avec la plus belle des chemises. Réservez vos joggings pour de jolis looks le week end mais oubliez le pour le travail

« Le jogging ça tasse, ça ne fait pas une belle silhouette » : FAUX

Comme n’importe quelle pièce il est indispensable de se l’approprier. Et par là j’entends de la « faire vivre », de lui donner un beau mouvement. Le jogging ça peut faire sac à patates, à vous de le porter en taille haute avec une chemise rentrée pour lui donner fière allure, de faire des ourlets pour un tombé parfait…

Bref même la plus belle pièce peut paraitre fade, à vous donc de la mixer avec de bon basiques et de la retravailler pour en faire une pièce parfaite

« Le jogging c’est has been » : FAUX

De ce que je m’en souvienne je dirai même que le jogging n’a jamais été aussi à la mode qu’aujourd’hui et je crois même qu’il ne s’est jamais démodé. Fini les joggings réservés uniquement pour les séances de sports, le jogging se veut tendance et élégant. Ça en fait un bon basique à porter toute l’année avec un t shirt loose, une chemise, un perfecto… Bref le succès du jogging ne se dément pas.

Quelques conseils pour bien porter le jogging

  • Evitez le total look décontracté et privilégiez le mariage avec des pièces plus classiques
  • Choisissez bien la coupe de votre jogging. Le jogging idéal selon moi ne dit pas être trop ample ni trop long pour bien allonger la silhouette. Pour les petites tailles comme moi privilégiez les jogging 7/8ème ou faites des ourlets pour avoir de longues jambes
Partager:

Achats inutiles: comment y remedier ?

Vous les connaissez les achats sur un coup de tête ? Persuadés que si n’achetez pas cet article là tout de suite il vous passera sous le nez dans la demie heure qui suit. Qu’acheter ce jean en trois exemplaires identiques n’est pas grave ou encore qu’acheter un vêtement de grand créateur à -50% c’est une super affaire… Bref voici autant d’achats impulsifs et sans intérêt auxquels nous avons tous été confrontés au moins une fois.

Bien évidemment vous connaissez la triste fin réservée à ces vêtements. De ce jean resté au fond du placard (car vous avez déjà du mal à porter le 1er exemplaire), de cet article de créateur porté une fois et laissé sur cintre (mais que vous gardez quand même parce que s’offrir une pièce habituellement hors budget c’est tellement cool).

Acheter des vêtements toutes les semaines n’est pas forcément une bonne chose

Les raisons de ces achats impulsifs sont nombreux : Emportée par la fureur d’instagram et sa sur-consommation omniprésente, persuadée qu’avoir un dressing débordant de vêtements c’est tellement stylé, qu’acheter des vêtements de marque c’est classe et c’est forcément quali… Autant de raisons totalement dénuées de sens.

Non seulement je dépensais trop d’argent pour des pièces vite passées de mode et surtout je me perdais chaque matin dans une tonne de vêtements à ne plus savoir quoi porter et à me perdre dans un « non style » permanent. Car il est bien difficile de trouver son style et des vêtements que nous apprécions réellement dans un placard trop fourni.

Achats impulsifs : Quelles solutions ?

Je vous propose donc quelques astuces pour vous éviter un dressing trop fourni et des achats que vous pourriez regretter

1/ Bien connaitre vos goûts vestimentaires

Cela peut paraitre évident mais il est primordial selon moi de bien connaitre son dressing et surtout ses gouts vestimentaires pour un dressing minimaliste et par conséquent pour vous éviter des sessions shopping interminables et sans intérêt.

Je vous l’accorde, connaitre son style et de manière plus général ses gouts vestimentaires n’est pas chose aisée. Les modes évoluent sans cesse, la sur consommation est reine et nous sommes tentées de faire évoluer nos gouts en fonction des modes.

Alors je ne vais pas vous dire qu’être à la mode c’est mal mais je suis convaincue que cela ne nous aide pas à nous diriger vers des achats responsables et réfléchis.

2/ Bien ranger son dressing

Là aussi ça peut paraitre un peu farfelu mais pourtant ! C’est en faisant du tri qu’on se rend compte de la quantité de vêtements qu’on entasse et quels sont les vêtements qui nous sont vraiment nécessaires. Quel est l’intérêt d’avoir 15 chemises blanches, 15 paires de boots et 36 sacs ? Bon j’exagère (quoique j’exagère à peine) mais l’idée est bien là. Je suis sûre que si vous faite le tri dans votre dressing vous retrouverez plein de vêtements dont vous ne vous rappeliez même pas l’existence. Et si vous aviez oublié ces vêtements au fond d’un placard il y a peu de chance pour qu’ils reprennent vie chez vous mais vous pouvez très bien les donner à vos proches, à des personnes dans le besoin ou encore les vendre.

3/ Vendre ses vêtements pour « faire tourner son dressing »

Cet article a pour objet de s’éviter des achats inutiles, pas de se restreindre à 0 achat pendant des décenies. Depuis plus d’un an j’ai pris pour habitude de faire régulièrement des vides dressing pour libérer mes placards et m’offrir de jolis basiques dont je suis sûre dont je ne me lasserai pas.

4/ Acheter du seconde-main

Cette option ne va certainement pas faire l’unanimité et même si je disais plus haut qu’être à la mode n’était pas toujours une bonne chose, s’il y a bien un domaine qui a le vent en poupe et que je tente d’adhérer de plus en plus est l’achat d’occasion. J’ai eu du mal à passer le cap mais je trouve tellement d’avantages à acheter en seconde main. C’est un excellent moyen de pouvoir renouveler votre garde robe à prix réduit et en faisant en plus un bon geste pour la planète.

5/ Ne pas se laisser influencer

C’est peut-être le conseil le plus difficile… Qui n’a pas été un jour influencé par ses amies, par des magazines ou encore par ce vêtement trop stylé vu en vitrine ?

Je pense avoir passé une majeure partie de mon adolescence (et même encore aujourd’hui) à être influencée : influencée au collège et au lycée pour avoir les dernières baskets à la mode, influencée par les diktas de la mode, de la minceur… Bref quelle angoisse ! Et tout ceci ne fait que s’accroitre avec le développement des réseaux sociaux. Même si j’apprécie énormément Instagram, que je m’en inspire pour mes looks et que je trouve toujours de très bonne idées je dois avouer que toute cette sur-consommation permanente me gêne. Et les réseaux sociaux n’arrangent rien bien au contraire.

Alors s’il y a bien un conseil pour vous éviter quelques achats impulsifs et inutiles c’est de prendre du recul (beaucoup de recul) sur ce que vous voyez sur les réseaux sociaux.

Et enfin le meilleur conseil pour la fin serait de vous faire confiance. Ayez confiance en vous, en vos choix et même si ces choix ne seront pas toujours les meilleurs dites vous qu’on apprend de ses erreurs. Des achats impulsifs et inutiles vous en ferez encore, personne n’est parfait !

Partager:

La chemise : une valeur sûre

La semaine dernière je vous annonçais mon choix de me diriger vers un dressing minimaliste. Vous avez été nombreuses à réagir et force est de constater que les questionnements étaient nombreux. Reviens alors souvent la question suivante :

Quelle est la pièce phare pour un dressing minimaliste réussi ?

Bien qu’il n’y ait pas d’obligation ou d’interdiction formelle en matière de dressing minimaliste, il est important selon moi que votre dressing soit composé au minimum d’un bon basique que vous puissiez mettre au fil du temps sans vous lasser.

Aujourd’hui on va parler du basique numéro 1 à avoir absolument dans son dressing minimaliste selon moi : LA CHEMISE

La chemise : pièce classique pouvant se mixer à l’infini, peu importe votre style, peu importe la saison

Cette semaine j’ai volontairement joué avec vous sur instagram, « joué » dans le bon sens du terme bien évidemment ! J’ai posté plusieurs looks comme je le fais depuis toujours sur cette application. Mais cette fois ci j’ai réalisé plusieurs looks avec la même pièce : La chemise. Preuve en est qu’on peut faire plusieurs looks complètement différents avec une seule et même pièce.

C’est la pièce dont je ne pourrai me séparer et elle constitue aujourd’hui la pièce phare de mon dressing minimaliste.

Les points forts de cette pièce sont nombreux : Indémodable, intemporelle, permettant de créer des looks à l’infini et à prix raisonnables voilà ce qui m’a conquis.

La quête de la chemise idéale n’a pas été chose facile, moi qui aime les coupes amples, les matières légères et surtout infroissables comment vous dire que j’ai eu du mal à trouver mon bonheur. Et la quête de la chemise idéale a pris fin un beau jour d’été par le plus grand des hasards : une balade dominicale dans le marais et un stop chez Uniqlo et me voilà avec la chemise que je cherchais depuis un long moment.

Il n’y a pas de pièces parfaites sur le papier, sont parfaites les pièces que vous aimez et dont vous ne vous lassez pas

Par dressing minimaliste on entend (et à juste titre) un nombre réduit de pièces et surtout des pièces éco responsables souvent gage de qualité. Alors est-il possible d’acheter des basiques dans un magasin qui, disons-le, ne brille pas par sa mode durable et éthique ?  Cette reflexion évoluera peut être avec le temps mais la novice que je suis pour obtenir un dressing 100% durable et éthique vous dirai que le plus important est de trouver votre pièce idéale peu importe si celle-ci ne respecte pas tous les critères éthiques d’une mode éco responsable.

Pour en revenir aux chemises Uniqlo et pour les avoir porter pendant plusieurs semaines, je peux vous dire que pour le moment elles font très très bien le job. La couleur est parfaite, la transparence quasi inéxistante, une coupe est juste comme j’aime et surtout elles sont infroissables. La marque le dit et moi je vous le confirme !

Cela peut paraitre dingue mais en matière de chemise il est pour moi primordiale de choisir une chemise ne se froissant pas en 15 min et qui passe la journée sans accroc. Alors oui il s’agit d’une chemise 100% viscose et donc pas très écolo mais c’est bien là le seul point négatif.

Des possibilités de looks à l’infini

C’est bien là l’avantage de la chemise : Elle se porte avec tout, absolument tout et se marie avec n’importe quelle pièce.

Avantage numéro 1 : C’est la pièce phare pour un look de working girl.

Bien que toutes les sociétés n’imposent pas de dress code (et fort heureusement), il est préférable de venir avec la fameuse « tenue correcte exigée » et la frontière entre « pas assez » et « trop » est assez mince.

Alors dites vous que la chemise vous sauvera toujours la mise pour un look classique mais pas trop. A vous alors de faire matcher les pièces entre elles et de combiner des pièces décontractées (par example des baskets) avec des pièces plus chic (une jolie jupe et la fameuse chemise).

Avantage numéro 2 : Etre classe en jogging : Check

J’ai toujours privilégié le confort des joggings surtout lors d’un jour off et disons le le jogging c’est bien pratique quand tu ne sais pas trop comment t’habiller. Le souci ? il peut facilement faire trop décontracté voire négligé. Là encore combiné à une chemise blanche pas de risque, elle permet d’harmoniser et de contrebalancer avec le côté trop décontracté du jogging. Et bonus : vous pouvez même vous autoriser les baskets.

Avantage numéro 3 : Elle se porte en toutes saisons

Même si ce n’est pas une obligation pour un dressing minimaliste réussi, je me suis lancée le pari de ne pas changer ma garde robe d’une saison à l’autre et de garder quasiment tous mes vêtements dans le placard été comme hiver (pour autant on est d’accord les sandales en hiver on oublie). Alors il a fallut trouver la fameuse chemise ni trop épaisse ni trop fine pour pouvoir la porter l’été avec un short et manches retrousées et l’hiver sous une verte en cuir ou sous un pull. Même si nous ne sommes pas en hiver et par conséquent que je ne puisse pas argumenter mes propos avec un look je suis sûre que je réussirai le pari (pas trop optimiste la fille ?)

Quelques idées de looks

Partager: